Close

Déception

Les “faux drapeaux” cyber : l’attribution sous pression

La difficulté d’attribution d’une cyberattaque est exacerbée par l’existence de ce que l’on qualifie de « faux drapeaux », c’est-à-dire de manipulations par un attaquant des traces techniques de son attaque – ou « artefacts » – et ce afin de tromper les enquêteurs sur l’origine réelle de la cyberattaque. De nombreuses techniques sont à disposition de l’attaquant : modification…

Lire la suite

État des lieux des nouvelles solutions de “déception”

La tromperie est une tactique utilisée depuis des siècles par les armées et le renseignement pour se défendre contre l’ennemi. Par des techniques dites de « déception », c’est-à-dire la mise en œuvre de leurres aussi réaliste que possible, le défenseur peut par exemple être en mesure de détecter une attaque et y répondre plus habilement ou…

Lire la suite