Close

Publication de l’édition 2019 de l’Observatoire de l’Alliance pour la Confiance Numérique (ACN)

L’édition 2019 de l’Observatoire ACN dresse un panorama de la structure de la filière de la confiance numérique (qui comprend la cybersécurité, la sécurité et l’identité numérique), souligne son dynamisme et présente les principales tendances de marché ainsi que sa place parmi les autres secteurs économiques.

Les résultats de cette étude montrent que le secteur de la confiance numérique reste le secteur industriel français ayant connu en 2018 à la fois la plus forte croissance et la meilleure productivité. Avec un chiffre d’affaires de 12,4 milliards d’euros, la confiance numérique s’impose en effet comme l’un des acteurs essentiels du paysage économique français, avec des performances à la fois en termes de valeur ajoutée (48% pour l’année 2018) et de croissance (9% par an depuis 5 ans). Tendance qui devrait se poursuivre dans les années à venir, poussée par une conjonction de facteurs qui rappellent la nécessité de prendre en compte la cybersécurité « by design » et devraient ainsi alimenter la croissance des entreprises du secteur. On peut citer parmi ces facteurs :

  • la numérisation croissante de l’économie et des sociétés ;
  • le déploiement de nouvelles technologies telles que l’Internet des Objets, la 5G, le véhicule connecté, la blockchain, ou encore l’intelligence artificielle ;
  • le développement du dispositif législatif national, marqué notamment par la création d’une Mission interministérielle pour une Identité numérique, la Loi de programmation militaire et le statut d’Opérateur d’Importance Vitale,… ainsi que, dans le même temps, du cadre règlementaire européen, avec la Directive NIS, l’émergence d’un statut d’Opérateur de Services Essentiels, RGDP, le European Cybersecurity Act et le règlement e-Idas…

Cette étude constate également que la France dispose, en matière de confiance numérique, d’un tissu industriel particulièrement performant et d’une excellence reconnue au niveau international.

Elle rappelle aussi l’importance économique et stratégique de ce secteur essentiel pour la sécurisation du numérique. Le réseau d’acteurs de la confiance numérique doit en effet jouer un rôle essentiel dans un environnement marqué par l’accroissement des tensions au niveau international et dans lequel la protection de la souveraineté numérique nationale et de l’autonomie stratégique sont devenues des priorités.