Close

Le plan de relance prévoit 7 milliards d’euros pour 2 ans pour le numérique

Les montants annoncés devraient notamment bénéficier aux jeunes pousses et aux technologies d’avenir. Celles-ci se voient octroyées non moins de 3,7 milliards d’euros, soit plus de la moitié du montant total alloué au numérique. 2,3 milliards sont également dédiés à la transformation numérique de l’État et des PME, 500 millions d’euros à la fibre optique et à la lutte contre l’illectronisme, et 300 millions enfin à la formation aux métiers du numérique.

Comme l’a indiqué le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des communications électroniques, Cédric O, l’un des principaux objectifs de ces financements est de soutenir les start-ups françaises face aux GAFA sur la scène européenne et mondiale : « Nous devons faire émerger des entreprises de 10, 15 ou 20 milliards d’euros de capitalisation boursière. La France compte 9 licornes sur un objectif de 25 licornes d’ici 2025. Nous y arriverons [1] ».

Pour ce faire, 500 millions d’euros sur 2 ans seront versés en soutien aux fonds propre, soit via l’entrée au capital de jeunes pousses à travers BPI France, soit via des structures d’investissement. Le gouvernement a précisé que ce montant pourrait être progressivement étendu pour atteindre 2,5 milliards sur 5 ans. Mais surtout, près de 2,3 milliards d’euros seront alloués aux technologies de rupture, et notamment l’intelligence artificielle, l’informatique quantique et le cloud, via des plans dédiés qui pourraient prévoir des enveloppes entre 2 et 3 milliards d’euros sur dix ans pour chacune de ces technologies.

En plus de ces financements, les aides à l’innovation du Programme des investissements d’avenir (PIA), traditionnellement allouées à la French Tech, seront augmentées de 60% pour atteindre 800 millions d’euros.

 

[1] https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/actu/0603840172401-plan-de-relance-le-numerique-obtient-une-enveloppe-de-7-milliards-339510.php